Zactualités: Réunion du 19/09/2017 à la Mairie de Tampon

0
1845

COMPTE RENDU

La délégation (pour CFTC Education : Mr Bernard Cadet et Mr Patrick Nativel ) a été reçue par Mr LAURET Fred (Chargé des Affaires scolaires) et deux personnes du cabinet du maire.

Point n°1 : la semaine des 4 jours.

En cas de passage à la semaine des 4 jours la Mairie assure être prête. Le gain en temps de travail du personnel polyvalent ne peut être réattribué en temps d’ASEM.
->La conséquence à ce passage est la suppression de la garderie du soir, sans redéploiement de ce personnel en tant qu’Asem.

La Mairie assure renvoyer sa demande concernant un retour à  la semaine des 4 jours au Rectorat avant les vacances d’octobre.

Point n°2 : Les ATSEMs, ASEMs, agents polyvalents.

Demande sur le nombre d’ATSEM au sein des écoles.

Pour réaliser le projet communal d’une ASEM pour deux classes en PS et MS, il leur faut 58 ATSEMs. Elle dispose de 48 permanentes + 26 nouveaux contrats + 12 volantes. Où est ce personnel ? Quelle qualification ?

Ils disposent de 74 ATSEMs et/ou ASEMs et ont besoin de 58 pour réaliser leur projet. Réponse peu claire voir incompréhensible.

La mairie assure que le projet d’une ATSEM, ASEM pour deux classes est opérationnel. Ils ont conscience des difficultés dues aux arrêts maladies, congés et autres difficultés.

->le nombre d’ATSEM, ASEM, est arrondi au chiffre supérieur dans les écoles.

->pour les ATSEMs permanentes avec handicap, une personne supplémentaire est nommée pour l’aider.

->les ATSEMs, en congé ou sur le départ en retraite sont en supplément. Elles ne sont pas comptées dans le dispositif.

A ce jour la Mairie dispose de 51 permanentes dont 7 volantes.

Les 1 000 000 € débloqués, le sont pour l’année scolaire en cours 2017/2018. A ce jour ils ont utilisé environ 200 000 à 280 000€ pour 50 contrats comme suit :

  • 26 ASEMs + 5 volantes ;
  • le reste en agents polyvalents.

Avec ce budget la Mairie assure reconduire le dispositif pour la période de Janvier à Juillet.

Ils n’ont, au moment de la Réunion, aucune visibilité sur le nombre de contrat qui leur serait alloué pour la rentrée de janvier. Ils travaillent « énormément » dessus. Quelques pistes sont envisagées mais ne peuvent être dévoilées. Ils demandent aux collègues de faire remonter d’éventuelles pistes de réflexion auxquelles ils n’auraient pas pensé.

La semaine prochaine aura lieu une réunion, avec tous les responsables de chaque écoles ainsi que les responsables de secteur pour évoquer les différentes difficultés rencontrées dans les diverses écoles (ex : classe à l’étage, réfectoire entre deux classes,…) Cette réunion permettra un réajustement du personnel en fonction des difficultés qu’ils n’ont pas anticipées.

Ils nous ont assuré que « l’école est la priorité des priorités », et la seule piste sous entendue à un retour proche à la situation des années précédentes consiste uniquement en l’attribution aux contrats aidés (environ 600 pour les écoles du Tampon). Dans le même temps ils admettent que ce problème ne serait pas si les ATSEMs avaient toutes été titulaires ou « cdéisés ». Ils admettent aussi avoir opté pour une répartition du travail « pour un plus grand nombre ».

La proposition a été faite, de la part du Cabinet du Maire, de les rejoindre dans le combat contre le gouvernement et le Rectorat.

Mr Lauret souhaite arriver, pour la rentrée 2018, à :

  • 1 ASEM en PS et TPS ;
  • 1 ASEM pour deux MS ;
  • 0 ASEM en GS

Il nous a rappelé qu’il n’est pas le seul à décider !

« L’école est la priorité des priorités »

Mais ils ne savent pas faire autrement que par les contrats précaires.

Quand à la qualification des personnels mis à disposition dans les classes, la réponse n’a pas été claire.

En conclusion, les situations, concernant :

  • La semaine à quatre jours.
  • L’encadrement avec ATSEM, n’est en rien de leur faute.

Ils ont été mis devant le fait accompli, avec comme fautifs le rectorat et le gouvernement.

P Nativel/B Cadet

LEAVE A REPLY